connexe-grahn connexe-pigran connexe-hp synthese.small

 

Approche philosophique 

Nous adhérons au principe que l’éducation doit préparer le citoyen à jouer efficacement son rôle en tant que source, agent et finalité du développement. En effet, il faut que l’éducation contribue de manière effective au développement. Il faut aussi que l’enseignement puise sa référence dans le milieu, dispense des connaissances pratiques et facilite l’accès au marché du travail. L’éducation doit favoriser le développement plutôt que le freiner. Pour cela, il faut qu’elle soit enracinée dans le milieu, qu’elle développe les facultés créatrices des individus, qu’elle leur donne à tous une égalité de chances.

Dans un pays en développement comme Haïti et plus précisément dans un milieu rural comme Génipailler, l’éducation doit développer l’esprit de civisme et renforcer le sentiment national, tout en évitant de donner lieu à une exaltation démesurée de tendances nationalistes ou chauvines. Le contenu et la méthodologie de l’éducation doivent favoriser l’intégration du citoyen à son milieu.

Notamment dans un milieu rural comme Génipailler, l’école doit constituer un foyer de culture pour l’ensemble de la communauté, par une éducation concomitante des enfants et des adultes. Pour cela, il faut que l’école développe l’aptitude à penser, à agir et à créer, en mettant à contribution non seulement le personnel éducateur mais aussi tous les agents du développement.

Il faut enfin que l’école développe les facultés créatrices des individus, qu’elle leur donne à tous des chances égales. En ce sens, la langue maternelle demeure le meilleur véhicule d’enseignement, particulièrement au cours des premières années de scolarisation des enfants.

Au Centre de la petite enfance Paul Gérin-Lajoie de Génipailler, le créole demeure la langue d’usage entre le personnel éducateur, les enfants et la communauté.